stigmate

stigmate [ stigmat ] n. m.
• 1406; lat. stigmata, plur. de stigma, mot gr. « piqûre, point »
I
1Plur. Blessures, cicatrices, marques miraculeuses, disposées sur le corps comme les cinq blessures du Christ. Les stigmates de saint François d'Assise. Recevoir les stigmates.
2Marque laissée sur la peau (par une plaie, une maladie). cicatrice, 1. marque . Les stigmates de la petite vérole. Un stigmate.
Méd. Signe clinique permanent, permettant de poser le diagnostic d'un état morbide. Des stigmates de dégénérescence.
3(XVIe) Anciennt Marque imprimée au fer rouge sur le corps comme châtiment. 2. flétrissure.
4Littér. Marque, signe qui révèle un état de détérioration. empreinte, trace. Les stigmates de l'alcoolisme. « le visage marqué de tous les stigmates de la stupidité » (Queneau).
IISc. nat.
1(1690) Chacun des orifices de la région latérale du corps (d'un insecte) par où l'air pénètre dans les trachées.
2(1747) Bot. Extrémité supérieure du pistil, partie terminale d'un carpelle qui retient le grain de pollen et où il germe (cf. Tube pollinique). Stigmates distincts; soudés.

stigmate nom masculin (latin stigmata, marques faites au fer) Marque durable que laisse sur la peau une maladie, une plaie : Les stigmates de la petite vérole. Littéraire. Toute marque, toute trace qui révèle une dégradation (surtout pluriel) : Les stigmates de la guerre. Chez les angiospermes, partie supérieure terminale du pistil, souvent élargie et visqueuse, sur laquelle les grains de pollen sont retenus et amenés à germer. Orifice respiratoire des insectes, et autres arthropodes terrestres, constituant chacun l'extrémité d'une trachée plus ou moins ramifiée. ● stigmate (citations) nom masculin (latin stigmata, marques faites au fer) Jean Giono Manosque 1895-Manosque 1970 On nous veut avec les stigmates des grandes écoles, je le veux avec les stigmates de la vie. Savoir s'il est agrégé en soleil. S'il a ses grades en désespoir. Virgile Corrêastigmate (synonymes) nom masculin (latin stigmata, marques faites au fer) Marque durable que laisse sur la peau une maladie, une...
Synonymes :
Littéraire. Toute marque, toute trace qui révèle une dégradation (surtout pluriel)
Synonymes :
- témoignage
- témoin

stigmate
n. m.
rI./r
d1./d Litt. Marque que laisse une plaie; cicatrice. Les stigmates de la variole.
d2./d Litt., péjor. Marque, trace honteuse. Les stigmates de la corruption.
d3./d Plur. RELIG CATHOL Marques des cinq plaies du Christ visibles sur le corps de certains mystiques.
rII./r
d1./d BOT Renflement terminal du style, qui reçoit le pollen.
d2./d ZOOL Orifice externe des trachées des arthropodes trachéates.

⇒STIGMATE, subst. masc.
I. A. — Marque durable sur la peau. Synon. cicatrice, marque1. Stigmate d'un vaccin; stigmates de la petite vérole. Quoique la plaie large et profonde fût fermée, Bénédict en porterait toute sa vie le stigmate indélébile (SAND, Valentine, 1832, p. 227). [Ce long doigt] suivait complaisamment la ligne rouge, le stigmate éloquent qui me ceinturait encore (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 24).
P. métaph. Raynal: A écrit avec un fer rouge: il laisse des stygmates sur tous les esprits qui le lisent (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1833, p. 177).
1. HISTOIRE
a) ANTIQ. ROMAINE. Marque qu'on faisait au bras des soldats. (Dict. XIXe et XXe s.). Marque faite au fer rouge sur un esclave. Stigmates, d'un mot grec qui signifie marque profonde. Les Romains (...) imprimaient au front des esclaves fugitifs: la plus commune était la lettre F dont l'empreinte se pratiquait au moyen d'un fer chaud (ST-EDME t. 5 1828).
b) ANC. RÉGIME. Marque faite au fer rouge sur l'épaule des galériens, des voleurs. Les stigmates de la justice (Ac. 1835-1935).
2. RELIG., au plur. Les cinq plaies de Jésus crucifié; les mêmes plaies portées par certains mystiques. Les stigmates de saint François d'Assise. Il montra de merveilleuses marques sur son corps. De même que saint François, il avait reçu les stigmates et portait aux pieds, aux mains, au côté, des plaies sanglantes (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 2, 1908, p. 189). L'impression des stigmates fut donc l'épisode de la vie de saint François que les couvents franciscains demandèrent le plus souvent aux artistes (MÂLE, Art relig., 1932, p. 176).
B. — P. anal. ou au fig., littér., gén. au plur. Marque visible, signe apparent de quelque chose de pénible, d'accablant ou d'avilissant. Synon. trace. Les stigmates de l'alcoolisme, de la douleur, du vice. Sa respiration saccadée, ses jambes coupées, sa gorge desséchée, ses mains, son front brûlants, étaient les stigmates de ses souffrances intérieures (DURANTY, Malh. H. Gérard, 1860, p. 288). Vieux ou jeunes, ils étaient tous du même grain, et leurs mains, enfouies au fond des poches des knickers, ou nouées derrière le dos, à la façon paysanne, portaient le cal du piolet, du rocher, de la corde, les stigmates de leur métier: la charge d'âmes à assurer vers les sommets (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 16).
Être sans stigmates. Ces enfants étaient encore frais, presque sans stigmates (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 293).
— Dans le domaine de la psychol. Active, cette agressivité de base s'entretient en critique incessante, envie, jalousie. Ici, encore et toujours, nous trouvons à l'origine de la psychogenèse les stigmates de l'enfance (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 513).
— [A propos d'une chose concr.] Hippolyte (...) ne s'étonna pas des tons noirs et gras (...) qui décoraient les boiseries. Ces stigmates de misère ne sont point d'ailleurs sans poësie aux yeux d'un artiste (BALZAC, Bourse, 1832, p. 399). Dans cette Chine où le déboisement a partout marqué ses stigmates (...) il ne reste à l'arbre partout pourchassé que quelques refuges (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 192).
C. — MÉD, PATHOL.
1. ,,Signe clinique de caractère permanent ayant une certaine valeur diagnostique`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Stigmates de l'hystérie, du saturnisme, du zona. La lèpre se manifestait dans toute sa hideur. Avec ses stigmates, le caractère de l'héroïque jeune homme s'assombrissait (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 219).
2. Stigmates de dégénérescence. Anomalies physiques souvent associées à la dégénérescence mentale: malformation des oreilles, de la voûte palatine, mauvaise implantation des dents, etc... (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972). Cette enfance pèche par mille stigmates de dégénérescence. Voici la petite Doré atteinte de strabisme et vingt autres, victimes de la même hérédité alcoolique (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 141).
II. — Spécialement
A. — ANAT., HISTOL. ,,Interstice qui, dans un endothélium, permet la diapédèse`` (Méd. Flamm. 1975).
B. — BOT. ,,Orifice du pistil; partie terminale d'un carpelle`` (BÉN.-VAESK. Jard. 1981). Les stigmates de la fleur. La partie supérieure du pistil, c'est à dire le stigmate, s'ouvre lors de la floraison ou de la fécondation (BAUDRILLART, Nouv. manuel forest., t. 1, 1808, p. 59).
C. — ZOOL. Pore respiratoire; chacune des ouvertures latérales situées sur les segments du corps de l'insecte et par lesquelles l'air pénètre dans les trachées (d'apr. SÉGUY 1967). Stigmate prothoracique, tympanique. Les arachnides ne respirent que par des stigmates et des trachées aérifères, qui sont des organes respiratoires analogues à ceux des insectes (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 180).
Prononc. et Orth.:[stigmat]. Ac. 1694-1762: stigmates, subst. masc. plur.; 1798: stygmates, subst. masc. plur.; dep. 1835: stigmate. Étymol. et Hist. A. 1. a) Mil. XVe s. masc. plur. « les marques des cinq plaies faites par la crucifixion sur le corps de Jésus » (Internele consolacion, éd. A. Pereire, p 6); b) fin XVe-déb. XVIe s. « marques semblables à celles des plaies de Jésus, portées par des saints » (J. D'AUTON, Chroniques, éd. R. de Maulde La Clavière, t. 2, p. 102); 2. a) 1495 stigmac « trace honteuse que laisse dans le coupable une faute morale » (J. LOCHER, Nef des felz, prélude, sign. A 5 v° ds GDF. Compl.); b) 1530 « cicatrice, trace indélébile » (LE FEVRE D'EST., Bible, Lév. XIX, ibid.); c) 1580 « marque imprimée au fer rouge » (Celthellenisme de Léon Trippault ds LITTRÉ); d) 1754 (BUFFON, Hist. nat., t. 11, p. 327: cette bosse du bison, comme celle du chameau, est moins un produit de la Nature qu'un effet du travail, un stigmate d'esclavage). B. 1. 1690 entomol. « orifices des trachées » (FUR.); 2. 1747 bot. « partie supérieure du pistil » (GUETTARD, Observations sur les plantes, t. 1, p. 260); 3. 1791 « sorte de poisson » (VALM.). Empr. au lat. stigmata, plur. neutre de stigma, -atis « marque au fer rouge, marque d'infamie », du gr. « piqûre » et spéc. « piqûre au fer rouge »; le sens de « piqûre » d'où « ouverture minuscule comme celle qui est faite par une piqûre » explique le sens techn. du mot. Fréq. abs. littér.:177.

stigmate [stigmat] n. m.
ÉTYM. 1403; lat. stigmata, plur. de stigma, mot grec, proprt « piqûre, point ».
———
I Marque, trace.
1 (Au pluriel). Blessures du Christ; cicatrices, marques miraculeuses, disposées sur le corps comme les cinq blessures du Christ. || Les stigmates de saint François d'Assise. Stigmatisé. || Recevoir les stigmates (→ Odeur, cit. 4).
1 (…) ces saints du moyen âge qu'hypnotisait la contemplation des blessures du Sauveur. La force de leur piété faisait apparaître sur leurs mains les stigmates miraculeux (…)
Paul Bourget, le Disciple, IV, §II.
2 (Déb. XVIe). Marque laissée sur la peau par une plaie, une maladie. Cicatrice, marque. || Les stigmates de la petite vérole (→ Grenu, cit. 2).
(1847). Méd. (Vx). Signe clinique permanent d'un état morbide peu apparent, qui permet de le diagnostiquer. || « Les stigmates de la syphilis occulte, de l'hystérie. On parlait des stigmates physiques et psychiques des dégénérés » (cit. 12).
3 (1580). Anciennt. Marque au fer rouge, punition corporelle (sous l'Ancien Régime). Flétrissure.
4 (Fin XVe, stigmac). Fig. Marque, signe laid ou honteux. Empreinte, trace. || Les boutonnières crevées, ignobles stigmates de l'indigence (cit. 3). || Une telle accusation est un stigmate ineffaçable (→ Marque d'infamie).
2 Son front, ridé de quelques plis, est marqué d'un stigmate indélébile. Ce stigmate, qui l'a vieilli avant l'âge, est-il honorable, est-il infâme ?
Lautréamont, les Chants de Maldoror, I.
3 Notre avenir ! Tous les stigmates de cette civilisation dévorante, nous pourrons, avant vingt ans, les découvrir sur les membres de l'Europe.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, Préface.
3.1 Julie avait écouté le dialogue en silence, la bouche à moitié ouverte et le visage marqué de tous les stigmates de la stupidité la plus affreuse.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 172.
———
II Sc. nat. Orifice.
1 (1690). Zool. Chez les articulés, et, spécialt, les insectes, chacun des orifices de la région latérale du corps par où l'air pénètre dans les trachées. Respiration.
2 (1749, Dalibard). Bot. Pièce florale formant l'orifice du pistil, partie terminale d'un carpelle qui retient le grain de pollen et où il germe (→ Tube pollinique) avant de pénétrer jusqu'à l'ovule. Style. || Stigmates distincts; soudés et lobés. || Enduit visqueux du stigmate (→ Fécondant, cit. 2). || Les stigmates orangés du safran.
4 (…) le stigmate est l'ouverture qui donne entrée aux poussières fécondantes étamines, pour arriver aux embryons des semences à travers le stile.
Dalibard, in Encycl. (Diderot), art. Fleur.
3 (1904). Histol. Orifice microscopique que font les cellules migratrices de l'organisme en perforant les cellules endothéliales, lorsqu'elles sortent d'un capillaire par diapédèse.
DÉR. (Du sens I.) Stigmatisation, stigmatisé, stigmatiser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • stigmate — v. stimmate …   Enciclopedia Italiana

  • STIGMATE — s. m. Marque que laisse une plaie, cicatrice. Il vient d avoir la petite vérole, il en porte encore les stigmates.   Les stigmates de saint François, Les marques semblables à celles des cinq plaies de JÉSUS CHRIST, que saint François avait aux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • STIGMATE — n. m. Il se disait de la Marque, de la cicatrice que laisse une plaie. Il vient d’avoir la petite vérole, il en a encore les stigmates. Les stigmates de la justice se disait des Marques du fer rouge sur l’épaule des galériens. STIGMATES, au… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Stigmate — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. En religion, les stigmates font référence aux blessures infligées à Jésus de Nazareth lors de la crucifixion. Dans ce cas, stigmates est toujours un nom… …   Wikipédia en Français

  • stigmate — (stigh ma t ) s. m. 1°   Marque que laisse une plaie. Il porte encore les stigmates de la petite vérole. •   La chair du martyr portera à jamais dans le ciel les stigmates de Jésus Christ, FÉN. t. XVII, p. 285. •   On trouvera sur tous les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • stigmate — stìg·ma·te s.f.pl. 1. TS stor. nell antica Grecia, marchi che si imprimevano a fuoco sul bestiame | marchi con cui venivano bollati sulla fronte i delinquenti e gli schiavi fuggitivi 2. TS relig. ferite nelle mani, nei piedi e nel costato… …   Dizionario italiano

  • stigmate — {{hw}}{{stigmate}}{{/hw}}o (raro) stimmate s. f. pl. 1 Segni, in forma di piaghe e ferite, prodotti da chiodi, alle mani e ai piedi di Gesù crocifisso | Impressione delle medesime piaghe sulle corrispondenti parti del corpo di santi e asceti. 2… …   Enciclopedia di italiano

  • stigmate — s. f. pl. 1. (di mani, di piedi) ferite, piaghe 2. (fig.) segno caratteristico, impronta, marchio, stigma …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • stigmate — …   Useful english dictionary

  • Stigmate des arthropodes — Pour les articles homonymes, voir stigmate. Chez les insectes et certaines araignées, les stigmates permettent à l air d entrer dans les trachées [1]. Cependant, les deux groupes diffèrent dans la façon dont fonctionnent les trachées. Chez les… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.